La Grande Fatigue

Comme son nom l'indique, ce soin vise à enrayer les épuisements ou les fatigues persistantes.

Il y a des jours où la "super maman " atteint la limite et s’effondre pour pleurer secrètement.

Parce qu’elle n'en peut plus, car la fatigue l'emprisonne jusqu'à laisser de côté son armure étincelante pour montrer cette femme qui a seulement besoin de quelques instants seule.

Etre fatigué n’est pas synonyme d’être fatigué de nos enfants. Dire: « Je n’en peux plus » n’est pas une raison de censure ou de faiblesse.

Parfois, le remords lui-même de ressentir cela à un moment donné est bien pire que l’épuisement physique et mental.

Par conséquent, il faut que nous comprenions et rationalisions certains aspects fondamentaux.

Multitâche est l’un des nos ennemis quotidien les plus voraces. Nous pouvons être efficaces un mois, deux mois ou cinq mois, mais il viendra un moment où notre esprit et notre corps ne pourront maintenir ce niveau.

Quand cette voix intérieure nous dit « je dois arriver à tout faire » mais notre cerveau et notre esprit répondent par un « je n’en peux plus », le stress commence à faire des ravages avec cette décompensation très subtile :

La fatigue se traduit par la douleur. Nos membres nous font mal et nous ressentons une pression dans la poitrine. Le rythme cardiaque s’accélère, nous subissons les mauvaises digestions, les épisodes de diarrhée et de constipation.

Quand nous atteignons la limite, et presque sans le vouloir, nous obtenons une mauvaise réponse, un mot mal placé, un « tais-toi », un « laisse-moi maintenant »… Des mots que nous disons parfois sans les penser à nos enfants et qui nous font tant souffrir ensuite.

C’est la société elle-même qui nous impose la pression de l’exigence, la famille et même nous-mêmes. Nous voulons être ces « super mamans » qui sont à la pointe en matière d’éducation, qui donnent le meilleur d’elles-mêmes aux enfants, qui aspirent à avoir des enfants joyeux, brillants et responsables…

Vous n’avez pas besoin d’atteindre ces sommets.

En réalité, il suffit d’élever des enfants heureux et en bonne santé en compagnie de mères et de pères heureux, avec une bonne estime de soi et qui savent apprécier les petits moments de la vie quotidienne. Quelque chose que le stress ne nous permettra jamais.

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle