Les Ballonnements 

et 

le Mauvais Transit Intestinal

Le chakra du plexus solaire, nommé en sanskrit Manipura, est représenté par un lotus à 10 pétales de couleur jaune. 

Le Manipura, associé au corps mental, représente l’estime de soi, la personnalité, la volonté, l’instinct, les relations interpersonnelles, le contact vers l’extérieur et l’identité sociale.

 

La Kundalini  est le lieu de tri des énergies qui sont redistribuées aux autres chakras.

Ce centre énergétique permet l’équilibre de la digestion des aliments, des pensées et des émotions facilitant les prises de décision, l’estime de soi et la confiance en soi. Le chakra du plexus solaire est l’initiateur de la qualité des relations aux autres.

Comment les émotions affectent notre intestin?

Notre cerveau et notre système digestif sont étroitement liés. La preuve : des émotions fortes peuvent provoquer une diarrhée ou une constipation.

Notre cerveau et notre système digestif sont étroitement liés. La preuve: des émotions fortes peuvent provoquer une diarrhée ou une constipation. 

Nos sentiments peuvent changer nos expressions au niveau du visage, et notre langage corporel.

Lorsqu’on est nerveux, notre rythme cardiaque augmente et nos paumes transpirent.

Il est donc naturel que d’autres parties de notre corps, et notamment le système digestif, soient influencées par nos émotions. Une période stressante peut se solder par des douleurs abdominales, ou une indigestion. Car le lien entre notre intestin et notre cerveau est fort et complexe.

En effet, la stimulation du système nerveux central, ainsi que le stress, peuvent influencer l’intestin de différentes façons. L’adrénaline et l’hormone de libération de la corticotrophine (CRF) provoquent des contractions de l’intestin, qui vont stimuler transit et déclencher ainsi le besoin d’aller aux toilettes.

Parfois, une forte émotion peut aller jusqu’à déclencher une diarrhée, voire une constipation. Ce type de réaction s’explique par le système de signalisation de l’hormone CRF, qui se compose de nombreux récepteurs pouvant provoquer des effets variables sur l’intestin. 

Les spécialistes savent maintenant que les sentiments, à la fois négatifs et positifs, peuvent également avoir un impact sur les bactéries intestinales.

Les scientifiques leur on montré des images fortes tout en enregistrant leurs différentes réponses émotionnelles par résonance. Résultat : les bactéries intestinales semblent bel et bien interagir avec l’hippocampe, le cortex frontal et le cortex insulaire, des régions du cerveau liées à l’humeur, le comportement, le traitement complexe de l’information et la mémoire. 

Maintenant que les chercheurs ont confirmé cette interaction chez les personnes en bonne santé, il ne leur reste plus qu’à essayer de comprendre si ce sont les bactéries qui influencent le développement du cerveau et son activité, ou si ce sont des différences au niveau du cerveau qui influencent la production d’un type de bactéries intestinales plutôt qu’un autre.

Indépendamment de la réponse, notre façon de concevoir les émotions humaines pourrait changer dans les prochaines années !

Santé magazine 2017

Pourquoi pensez-vous ainsi ?

Parce que se sont vos parents, vos aïeuls qui vous y ont habitué ?

Maître Jéshua

Le livre secret de Jéshua

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle